Photo Le Palais du Potala - voyage Lhassa

Le palais du Potala est un palais-forteresse situé dans la vallée de Lhassa dans la région autonome du Tibet. Ce palais est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1994.

Le Palais du Potala

Ce lieu est un monument se trouvant dans la ville Lhassa que vous trouverez en partant en voyage Chine

Trouver d'autres lieux en rapport :


Le Palais du Potala en détail

Le palais du Potala



Le palais du Potala est un palais-forteresse situé au centre de la vallée de Lhassa. Le palais est composé d'un palais blanc et d'un palais rouge, le premier symbolisant le pouvoir spirituel et le second le pouvoir temporel tous deux unis dans l'administration du Tibet. Le palais se trouve sur la colline de Hongshan à environ 3700 mètres d'altitude. Ce palais qui fait penser à un château fort couvre une superficie totale de 360 000m². Le nom de Potala est tiré du sanscrit Putuo, le nom de l'île où le bouddha Avalokitesvara habite selon le bouddhisme chinois.

La construction du palais



On raconte que c'est au VIIème siècle que le roi Songtsan Gambo a ordonné la construction d'un fort rouge, qui est composé de 999 pièces, à l'occasion de son mariage avec la princesse Wen Cheng. Ce bâtiment serait un témoignage de l'union entre les Hans et les tibétains. La légende dit que le roi Songtan Gambo soucieux d'établir des relations amicales avec les Hans décida d'envoyer son ministre Lu Dongzan pour demander sa main. La princesse était d'une beauté telle qu'elle a à ce moment de nombreux prétendants. Son père, l'empereur Taizong prit alors une décision : celui qui arriverait à répondre à 3 questions concernant la princesse pourrait l'épouser. Le ministre Lu Dongzan fit preuve de beaucoup de perspicacité et répondit correctement aux 3 questions, permettant au roi d'épouser la princesse. Au milieu du XVIIème siècle le 5ème dalaï-lama eu une réunion avec les responsables du gouvernement tibétain concernant la construction du palais de Potala. La construction prit environ 40 années. Le dalaï-lama installa alors le gouvernement du Tibet dans la partie centrale. L'édifice rouge fut ajouté par la suite par Sangyé Gyatso (le régent du dalaï-lama). En 1682, le dalaï-lama meurt après avoir confié sa succession à son régent et en lui faisant promettre de garder sa mort secrète le plus longtemps possible. Sangyé Gyatso réussi à tenir cette promesse jusqu'à la fin des travaux, 12 ans plus tard.


Si vous avez aimé ce lieu, recommandez-le à vos amis et autres voyageurs !


Merci de nous signaler les données erronées dans les commentaires. N'oubiez pas également de lire les commentaires pour avoir d'autres informations

Une question ? Un avis ? Plus d'informations ?

Vous devez être inscrit et identifié pour pouvoir poster un message.

L'inscription ne prend que quelques secondes, n'hésitez pas :

Inscription rapide | S'identifier